• Du moins si l'un d'entre nous a bel et bien compris la procédure. Merci en tout cas à l'auteur de l'annuaire de permettre ce référencement, qui est tout à fait pratique, ne serait-ce que pour découvrir d'autres blogs. Allez donc y faire un tour ! C'est ici-même.

    Voici, en prime, ma jolie bannière :

    Référencement : EklAnnuaire

    J'ajoute que l'image ci-dessus est un détail du portrait de l'un des auteurs véritables et imaginaires de ce blog, je ne vous dis pas lequel par mesure de suspens, mais sachez que c'est celui qui est à l'origine de tout – ah ! est-ce Ann Quark, Albéric de la Colline Creuse, Hildebert-Aloÿziusse Ziangue ou bien Raina Lónannuniel ? Une chose est sûre : ce n'est certainement pas Aliénor des Zanquetibuctes, puisqu'elle a déjà été ici portrayée, sans compter que sa morgue et sa superbe, sans vouloir l'offenser, l'empêchent définitivement de mettre en œuvre une entreprise aussi étendue à l'adresse des humains. Pensez donc ! Elle ne lèverait même pas le plus petit de ses doigts.

    Vous pouvez cliquer sur le lien et la bannière en bas à droite dans le menu pour améliorer mon méritoire référencement dans l'annuaire et éventuellement y faire accéder votre blog.

     

    Fesseur Hildebert-Aloÿziusse Ziangue

    Institut de technologie du Marchand de Chaussettes

    Département d'exobiologie

    Zliotl, pôle Nord

     

    Delicious

    votre commentaire
  • Aliénor de ChibrétoileNon, il ne s'agit pas de la cousine d'Aliénor d'Aquitaine, malgré de trompeuses apparences qui n'auront cependant pas induit en erreur l'expert en matière d'histoire. Aliénor des Zanquetibuctes, en effet, n'a que faire de l'histoire de France comme de celle d'Angleterre ou bien même encore d'Islande ou du Gabon, du moins en tant que figure épique, puisque, tout comme ses semblables de la gent elfinasse, bien que particulièrement prudente eu égard à son rang, elle est d'une curiosité sans décor.

    Aliénor des Zanquetibuctes est, comme tous les elfes, originaire d'Islande, mais ne parle certainement pas le norrois, ni aucune autre langue humaine par ailleurs, et se fait paresseusement traduire tous ses textes par Hildebert-Aloÿziusse Ziangue ; qui plus est, elle n'a pas la moindre intention de se montrer un jour par deçà, considérant comme la plupart des siens que l'être humain n'est que « laide, sanguinaire et poubellesque fioriture, sur laquelle [elle] crache mépris et désobligeance comme aspic vipéreuse crache médecine ».

    La dame, pour terminer, n'ayant pas souhaité se présenter plus avant, nous ne prendrons pas la peine de le faire en son nom, afin de respecter ses légitimes vœux. Elle consent cependant à disperser ici ou là, aux quatre vents de la toile, quelque peu de poésie sauvage, afin d'apporter un brin de réconfort aux esprits de la nature égarés de par le monde, et, disons-le, ce dont je lui suis entièrement reconnaissant, de partager ses observations et connaissances avec les plus éminents spécialistes zliotèques, dont j'ai moi-même l'insigne honneur de faire partie.

    J'oubliais : Aliénor adore fureter et épier tout ce qui passe à portée de ses yeux, ce qui explique probablement nombres de compétences qui pourraient paraître un tant soit peu incongrues pour une dame elfe répugnant à ce point à tout commerce avec l'espèce humaine.

     

    Fesseur Hildebert-Aloÿziusse Ziangue

     Institut de Technologie du Marchand de Chaussettes

     Département d'exobiologie

     Zliotl, pôle Nord

     

    Delicious

    votre commentaire
  • Essai sur une imageNous ne présenterons pas encore cet animal familier des rivières zliotèques, car pour l'heure, nous nous essayons toujours au charcutage du thème de notre blog ; en particulier, précisément, sur le placement des images... Mais patience ! Cela viendra bien en son temps.

     

    Albéric de la Colline Creuse

    Delicious

    votre commentaire
  • Salutations, ô, Terriens. Nous parlerons ici bas de ce qui nous intéresse très spécialement, à savoir de la vie sur Zliotl, mais pas seulement. S'agit-il d'un énième blog branché ufologie et autres délires new-age ? Que nenni, que non point ! Fantaisie et délirance de la langue sont ici à l'honneur, afin d'apporter, aussi peu modestement que possible, quelque peu de poésie à un monde qui en manque presque intégralement.

    Un peu de patience, cependant, vous sera demandé, car pour l'heure, ce blog est en travaux jusqu'à ce que son apparence soit jugée acceptable par son auteur.

    À bientôt, donc, amis Terriens, curieux de découvrir les richesses inestimables des contrées Zliotèques, mais pas seulement.

     

    Albéric de la Colline Creuse.

    Delicious

    votre commentaire